Recrutement en interne : bonne ou mauvaise idée ?

Posté par FedSupply dans Réussir votre recherche d'emploi
Le 20/04/2022

Recrutement en interne : bonne ou mauvaise idée ?

Lorsqu’un employeur a un besoin en recrutement, plusieurs solutions s’offrent à lui pour trouver le salarié qui lui manque. Si le recrutement externe est le processus RH le plus fréquent, il est aussi possible d’avoir recours au recrutement interne. Que ce soit pour un remplacement ou pour une création de poste, cette solution présente des avantages et des inconvénients.

Qu’est-ce qu’un recrutement en interne ?

Le recrutement en interne est un processus des ressources humaines qui vise à recruter un candidat déjà présent dans l’entreprise. Cette méthode de recrutement permet au salarié de monter en compétences en occupant un nouveau poste. Le recrutement en interne peut alors répondre à différents besoins :

  • occuper un poste vacant (départ du salarié en poste) ;
  • créer un poste.

L’employeur s’engage à promouvoir un de ses salariés en recherchant parmi les candidats potentiels, celui qui répondra parfaitement à un besoin opérationnel ou stratégique de l’entreprise.

Les avantages du recrutement en interne

Si de nombreux employeurs privilégient les recrutements en interne avant d’envisager d’embaucher un salarié en externe, c’est que cette méthode RH présente de nombreux avantages.

Gagner du temps sur le recrutement et la prise de poste

Avec le recrutement interne, l’employeur a déjà à sa disposition tous les profils du personnel, et connaît parfaitement chacun d’entre eux, leurs points forts et leurs points faibles. Si cela représente un gain de temps certain, c’est surtout à la prise de poste que le recrutement interne fait la différence. En effet, le salarié connaît déjà l’entreprise, son fonctionnement, sa politique de développement, sa culture… L’intégration est donc déjà effective, et la nouvelle recrue peut se concentrer exclusivement sur ses nouvelles missions sans avoir besoin d’un temps d’adaptation prolongé.

Limiter les dépenses et les erreurs de recrutement

Un recrutement externe demande un investissement financier important, qu’on ne retrouve pas avec l’embauche d’un professionnel en interne :

  • le prix d’une ou de plusieurs publications de l’offre d’emploi sur différents médias ;
  • les honoraires d’un cabinet de recrutement ou d’un chasseur de tête ;
  • le coût d’une campagne de recrutement.

Par ailleurs, recruter en externe, c’est prendre le risque d’embaucher un professionnel qui est totalement inconnu du chef d’entreprise. Il n’est donc pas rare de commettre des erreurs de recrutement, où l’on se rend compte quelques jours après la signature du contrat que le profil ne correspond pas. Il faut alors reprendre le processus de recrutement, au risque de perdre encore de l’argent. On estime en effet qu’un  recrutement raté peut coûter jusqu’à 200 000 euros selon le profil de poste

Valoriser l’image de marque de l’entreprise

Se voir proposer une opportunité de mobilité interne est très valorisant pour le salarié, qui ressent de la confiance et de l’estime de la part de l’employeur. Mais cela renvoie également une image très positive de l’entreprise, qui se soucie du personnel et offre des perspectives d’évolution concrètes. Le responsable des ressources humaines montre le capital humain de la marque, ce qui valorise la politique de recrutement.

> À lire aussi : Quand recruter ? Les signes qui ne trompent pas

Les inconvénients du recrutement interne

Si le recrutement en interne présente des atouts certains, il peut aussi avoir des limites, qu’il est important de connaître avant que les responsables des ressources humaines ne choisissent ce processus de recrutement.

Former la nouvelle recrue

Bien que le salarié recruté en interne soit un habitué des lieux, la prise de poste peut nécessiter une formation spécifique. Cela lui permet d’acquérir les compétences indispensables pour répondre aux nouvelles fonctions. Le budget formation de l’entreprise est alors impacté, et le jeu doit en valoir la chandelle.
Par ailleurs, le nouveau poste du salarié peut ne pas être sur place, et la mobilité géographique peut engendrer des frais supplémentaires (déménagement, transports…).

Restreindre les choix de professionnels

Il peut arriver que le recrutement en interne ne soit pas adapté à la situation. C’est notamment le cas lorsque le profil recherché n’est pas présent parmi le personnel déjà en place, soit par manque de compétences, soit par absence de professionnel spécialisé.

On se rend compte, alors, que le recrutement en interne limite forcément le choix des candidats, et qu’il est parfois préférable d’avoir un plus grand vivier de candidatures par voie externe.

Dans certains cas, comme dans la fonction publique, la mobilité interne et le recrutement en interne se font par concours. Cela permet de s’assurer de recruter un professionnel apte à la prise de poste immédiate.

Créer un mauvais climat interne

Si certains professionnels perçoivent le recrutement interne comme une manière de valoriser le personnel, d’autres peuvent le concevoir différemment. On peut craindre de voir une certaine concurrence et un climat tendu s’installer entre les candidats internes. Entre favoritisme, inégalités et copinage, les rumeurs peuvent vite circuler et jouer en défaveur de l’employeur et de l’entreprise. Il est donc impératif de réaliser un recrutement interne transparent, juste et égal envers tous les candidats, afin qu’aucun ne se sente lésé, ne perde sa motivation ou ne se désinvestisse.

> À lire aussi : Mauvais recrutement : quelles conséquences ?

Groupe Fed vous conseille et vous accompagne…
Fed Supply accompagne les professionnels en recherche d’emploi et les entreprises en quête de candidats ciblés. Retrouvez toutes les offres sur le site.

A lire aussi

Logistique : les métiers qui recrutent en 2022
Réussir votre recherche d'emploi

Logistique : les métiers qui recrutent en 2022

La logistique consiste à prendre en charge le transport, la...
Fiche métier - Découvrez le métier de prévisionniste des ventes
Réussir votre recherche d'emploi

Fiche métier - Découvrez le métier de prévisionniste des ventes

Dans cette vidéo, Alexia Goncalves, consultante senior chez Fed...
Fiche métier - Découvrez le métier d'acheteur
Réussir votre recherche d'emploi

Fiche métier - Découvrez le métier d'acheteur

Dans cette vidéo, Laure Evain, manager chez Fed Supply nous parle...