[Presse] Comment les entreprises ont recruté en 2022 ? Quels secteurs embauchent ? Quels secteurs connaissent des difficultés ? Quels sont les profils recherchés ?

Posté par FedSupply dans Votre marché de l'emploi
Le 12/01/2023

Le Groupe Fed fait le bilan de 2022 et livre ses perspectives pour 2023, secteur par secteur d’activité, pour chacun de ses cabinets.

Que retiennent les consultants Fed Supply de l’année 2022 ?

- Pour commencer, le CDI prend de l’ampleur aux dépens du CDD et de l’intérim.
Comme le confirme le baromètre Fed 2022 des motifs d’embauche, la majorité des recrutements réalisées par Fed Supply l’ont été en CDI lors des 2ème et 3ème trimestres (respectivement 62 et 72 % du total des embauches).
- En effet, à proposition équivalente en termes de poste et de salaire, les candidats privilégient avant tout les CDI. Les candidats ayant été très sollicités en 2022, les entreprises, pour se démarquer n’ont donc pas hésité à proposer directement ce type de contrat.
- Enfin, lorsque les entreprises recrutent en intérim, la mission débouche plus souvent que d’habitude sur un CDI. Exception en fin d’année : l’intérim est reparti à la hausse dans les secteurs de l’agro-alimentaire et de l’industrie pharmaceutique.
- Les salaires sont aussi globalement à la hausse. De manière générale, les candidats sont très sollicités, ils mènent plusieurs process de recrutement en parallèle. Leur choix final se fait en fonction de l’intérêt du poste mais aussi et surtout du niveau rémunération, de l’ambiance au travail ainsi que de la possibilité de télétravailler.
- En 2022, les consultants Fed Supply ont été très sollicités par les entreprises pour des recrutements en assistanat Commercial, ADV, relation clients, import-export. Et depuis septembre 2022, Fed Supply a pourvu beaucoup plus de postes orientés transport que d’habitude : responsable transport, gestionnaire transport, acheteur transport, exploitant.

Comment s’annonce l’année 2023 en termes de recrutement pour les métiers de Fed Supply ?

- Les candidats vont continuer à privilégier la qualité de vie au travail et la flexibilité. La distance entre le lieu de travail et le domicile, ainsi que la possibilité de télétravailler vont devenir des éléments encore plus déterminants, d’autant plus si les prix des carburants se maintiennent à des niveaux élevés.
- Les employeurs doivent poursuivre les efforts pour attirer et fidéliser : travailler sur l’attractivité des offres face à un marché de plus en plus en tension pour attirer les talents. Mais aussi consentir une hausse de certains salaires à l’embauche. Par exemple, pour les postes en approvisionnements requérant des compétences analytiques, les salaires sont aujourd’hui trop bas pour espérer inverser les difficultés à recruter.
- La durée des process de recrutement va également devenir un facteur clé de réussite : process trop longs = bons candidats perdus !
- Les soft skills vont prendre une part de plus en plus importante dans les compétences recherchées. En effet, les employeurs vont devoir privilégier le potentiel de candidats évolutifs, qu’ils pourront former sur les compétences techniques pénuriques. Le rôle de conseil du cabinet de recrutement pour identifier les compétences et expériences transposables est ici particulièrement intéressant.
- La technologie va également devenir de plus en plus centrale dans les process de recrutement, avec par exemple l’aide de l’IA pour identifier rapidement les meilleurs profils. 

Quels métiers et secteurs connaissent des évolutions notables ?

- Les perspectives 2023 semblent particulièrement bonnes pour les métiers de la supply chez les clients des secteurs agroalimentaire, pharmacie et produits de grande consommation.
- Les profils les plus recherchés :
o Planification, ordonnancement, prévision des ventes ;
o Approvisionneur, gestionnaire /exploitant transport et métiers d’encadrement en logistique d’exploitation (chef d’équipe, responsable d’exploitation) ;
o Mais aussi les postes d’acheteur industriel, acheteur IT, acheteur alimentaire, achats
industriels (postes très techniques avec beaucoup d’anglais) ;
o Et les profils adv, notamment import-export, dans lesquels la hausse des salaires se
confirme.
- Les profils en perte de vitesse : principalement les postes d’acheteurs généralistes, d’affréteurs, d’agents de transit.


➔ Consultez aussi le panorama des métiers Fed Supply

A lire aussi

[Podcast] #1 : Laëtitia Noël : « Comment rendre attractive son entreprise dans un marché de candidats ? »
Votre marché de l'emploi

[Podcast] #1 : Laëtitia Noël : « Comment rendre attractive son entreprise dans un marché de candidats ? »

🎙 Laëtitia Noël, consultante experte chez Fed Supply, vous en parle...
[Podcast] Lancement du podcast "Unchain my supply" avec Fed Supply
Votre marché de l'emploi

[Podcast] Lancement du podcast "Unchain my supply" avec Fed Supply

🚨 𝗝-𝟳 𝗮𝘃𝗮𝗻𝘁 𝗹𝗲 𝗹𝗮𝗻𝗰𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗱𝗲 𝗻𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗽𝗼𝗱𝗰𝗮𝘀𝘁 « 𝗨𝗻𝗰𝗵𝗮𝗶𝗻 𝗺𝘆 𝗦𝘂𝗽𝗽𝗹𝘆 »,...
Tout savoir sur la reconversion professionnelle à 50 ans
Votre marché de l'emploi

Tout savoir sur la reconversion professionnelle à 50 ans

La reconversion professionnelle touche toutes les tranches d’âges,...