En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.

Négocier son salaire en entretien : comment faire ?

Posté par FedSupply dans Réussir votre recherche d'emploi
Le 25/10/2017

Négocier son salaire en entretien : comment faire ?

La question de la rémunération est toujours délicate à évoquer lors d’un entretien d’embauche. Peur de se sous-évaluer, de négocier ou crainte de paraître trop gourmand, les risques sont nombreux aux yeux du candidat. Quelques règles à prendre en compte pour négocier son salaire sans faux pas.Parler du salaire en entretien : à quel moment ?Un entretien d’embauche obéit à des codes plus o ...

La question de la rémunération est toujours délicate à évoquer lors d’un entretien d’embauche. Peur de se sous-évaluer, de négocier ou crainte de paraître trop gourmand, les risques sont nombreux aux yeux du candidat. Quelques règles à prendre en compte pour négocier son salaire sans faux pas.

Parler du salaire en entretien : à quel moment ?

Un entretien d’embauche obéit à des codes plus ou moins officiels et se déroule généralement en plusieurs étapes. Si votre candidature passe par un cabinet de recrutement, la question du salaire interviendra dès la première rencontre afin de voir si vos prétentions sont en accord avec l’offre du recruteur avant d’envisager un entretien avec lui.

En revanche, si vous postulez directement auprès d’une entreprise, la procédure diffère. Le premier entretien est généralement dédié à vérifier les motivations, les compétences et l’expérience du candidat pour s’assurer que son profil est compatible avec le poste à pourvoir. C’est seulement lors du 2e entretien, une fois que l’employeur s’est assuré de vos compétences et de votre intérêt pour le poste, que vient le moment d’évoquer des points plus concrets et de négocier son salaire.

Négocier son salaire, ça s’apprend 

Pour obtenir un résultat conforme à vos attentes, il est nécessaire de préparer vos arguments à l’avance pour évoquer sereinement la question du salaire en entretien. Valorisez vos compétences, vos expériences, les particularités de votre profil en lien avec le poste (maîtrise de plusieurs langues, notions dans un domaine connexe...). Anticipez également vos faiblesses que le recruteur pourrait utiliser pour revoir vos prétentions salariales à la baisse.

Pour avoir une idée précise du salaire auquel vous pouvez prétendre, vous pouvez consulter le barème des rémunérations appliqué dans votre domaine. Donnez toujours une estimation brute annuelle à votre employeur. Proposez un salaire haut (dans la mesure du raisonnable), le but étant d’ouvrir sur une négociation. Vous devez bien entendu être capable de justifier cette rémunération par les responsabilités qui vont vous être confiées, par l’expérience que vous allez apporter à l’entreprise ou par une nouveauté que vous êtes en mesure d’initier dans votre poste.

Malgré tout, si le montant ne vous convient pas et que l’employeur ne souhaite pas revoir son offre à la hausse, inutile d’entrer dans la confrontation. Négocier son salaire implique aussi fréquemment de revoir vos ambitions, pour y revenir à la fin de votre période d’essai ou lors de votre entretien annuel par la suite.

Prendre en compte les avantages offerts par l’entreprise

Avant d’évoquer votre salaire en entretien, il est indispensable de vous renseigner sur les avantages financiers qu’offre l’entreprise. Le versement d’un 13e mois, d’une participation aux bénéfices de la société, d’une prime d’intéressement peut vous inciter à revoir vos prétentions salariales à la baisse.

Prêtez aussi attention aux avantages sociaux auxquels vous aurez droit, comme le télétravail ou la flexibilité des horaires par exemple. Enfin, considérez votre demande en fonction de la situation de l’entreprise. Une start-up lancée depuis peu vous offrira plus de possibilités d’évolution mais une rémunération plus modeste pour débuter. En revanche, une entreprise plus stable financièrement et déjà entièrement organisée vous offrira peut-être un meilleur salaire, mais parfois en contrepartie d’un poste potentiellement moins évolutif.

Les commentaires

ENCORE AUCUN COMMENTAIRE, SOYEZ LE PREMIER À RÉAGIR !

POSTER VOTRE COMMENTAIRE

A lire aussi

La honte de l’échec professionnel, un symptôme typiquement français ?
Réussir votre recherche d'emploi

La honte de l’échec professionnel, un symptôme typiquement français ?

L’échec professionnel évoque souvent une expérience négative, mal...
Les règles d'or de l'entretien de recrutement, par Justecause.fr
Réussir votre recherche d'emploi

Les règles d'or de l'entretien de recrutement, par Justecause.fr

Vous recrutez ou vous envisagez de le faire bientôt ? Vous allez...
Réussir un entretien d’embauche : comment donner une bonne image ?
Réussir votre recherche d'emploi

Réussir un entretien d’embauche : comment donner une bonne image ?

Si votre CV, votre expérience et votre aisance pour en parler ont...