La supply chain se réinvente et devient un atout stratégique

Posté par FedSupply dans Votre marché de l'emploi
Le 20/04/2021

La supply chain se réinvente et devient un atout stratégique

Les métiers de la supply chain ne sont plus les mêmes en 2021. Une évolution qui découle de la crise sanitaire, mais pas seulement. Bousculées par la pandémie de la COVID-19, les chaînes logistiques font appel aux nouvelles technologies pour réduire les coûts, maximiser leur fiabilité, optimiser les délais de traitement et améliorer les tournées. Le tout, en visant une plus grande efficacité énergétique, pour un impact environnemental maîtrisé. Décryptage.

De nouveaux modes de consommation

En janvier dernier, Orange Business Services publiait une étudemenée auprès de grandes entreprises dans les secteurs de la fabrication, du transport et de la logistique. Elle dévoile que 40 % des sociétés ne seraient pas assez armées au niveau de leur supply chain pour faire face à la crise sanitaire. C'est dire à quel point le contexte est unique dans l'histoire de cette activité indispensable à de nombreuses entreprises.

C'est d'autant plus vrai que la pandémie de la COVID-19 a révolutionné les habitudes des consommateurs. Les fermetures de restaurants et de commerces se sont multipliées, faisant baisser les commandes de gros volumes au profit de commandes plus petites, de contenants réduits et d’une consommation à distance. Résultat : plus de 8 entreprises sur 10 indiquent être plus conscientes qu'il y a un an des risques qui pèsent sur leur supply chain (pénuries, arrêts des rampes de fabrication faute de matière première, etc.).

Des métiers à la valeur décuplée

Dans ce contexte de pandémie, les métiers de la supply chain ont acquis une toute nouvelle dimension et une plus grande reconnaissance. Jusque-là méconnu, le rôle des professionnels de l'acheminement s'est révélé stratégique pour répondre aux besoins les plus critiques (traitements médicaux, vaccins, masques, alimentation, etc.), comme à ceux qui permettent de vivre « comme avant » (achats plaisirs dans des commerces fermés physiquement, besoins professionnels, etc.).

De même, l'expertise de ces professionnels a été précieuse dans les comités exécutifs, afin d'évaluer les éventuels points de tension (achats de matières premières, stocks, livraison), fragilisés par la crise.

> À lire aussi : Recrutement supply chain : pourquoi s'adresser à un cabinet spécialisé ?

Le développement du e-commerce change la donne

Avec les confinements et les craintes liées à la pandémie, le e-commerce a fait, selon les données de la Fevad (fédération du e-commerce et de la vente à distance) un véritable bond en France l'an passé. Jusqu’alors, la part des ventes en ligne ne parvenait pas à dépasser les 10 % du commerce de détail dans son ensemble, et progressait d'environ 1 point par an. En 2020, celle-ci a gagné près de 4 points et s'affiche désormais à 13,4 %.

Conséquence ? Les professionnels de la supply chain ont dû s'adapter aux contraintes de ce secteur, tant en matière de délais qu’en modes de livraison. Ils ont ainsi innové, en particulier dans la logistique du dernier kilomètre :
- utilisation de boutiques comme entrepôts ;
- logiciels d'unification des stocks ;
- sécurisation des remises des colis ;
- développement du click and collect et du ship from store, etc.

Des tournées dopées à l'IA

Si une révolution s’opère dans la supply chain, c’est aussi parce qu’elle est, comme d’autres secteurs, confrontée à une recherche d'efficacité énergétique. Il faut dire qu'en 2018, le cabinet JLL constatait que le quart du trafic généré par le transport routier se faisait à vide !

Les professionnels de la supply chain ont donc ajouté de nouvelles cordes à leur arc, avec le développement d'algorithmes d'intelligence artificielle. En s'appuyant sur les données des sous-traitants, des livreurs et des flux des mouvements de consommation, ils peuvent optimiser les tournées, réduire la circulation à vide et s'adapter en temps réel à de nouvelles commandes. Le tout en tenant compte, là aussi en direct, des contraintes du trafic routier et de la météo.

Le nouveau rôle de la robotisation dans la préparation des commandes

L’efficacité des entrepôts s’impose comme un nouvel enjeu stratégique pour la supply chain. Et cette efficacité se voit maximisée par la robotisation : inventaires par drones, robots « goods-to-man », robots de palettisation et autres convoyeurs autoguidés se multiplient aujourd’hui.

Les métiers de l’entrepôt se diversifient eux aussi, avec davantage d’ingénieurs très techniques. On constate ainsi une demande accrue de profils hautement qualifiés, doublés d’une certaine conscience environnementale, dont on sait qu'elle est aujourd'hui incontournable pour la clientèle.

> À lire aussi : Étude emploi supply chain : des métiers qui évoluent

Groupe Fed vous conseille et vous accompagne …

Fed Supply accompagne les candidats en recherche d'emploi et les entreprises à la recherche de profils ciblés. Retrouvez toutes les offres d'emploi sur notre site.

Les commentaires

ENCORE AUCUN COMMENTAIRE, SOYEZ LE PREMIER À RÉAGIR !

POSTER VOTRE COMMENTAIRE

A lire aussi

4 conseils pour définir son besoin en recrutement dans les fonctions achats et supply chain
Votre marché de l'emploi

4 conseils pour définir son besoin en recrutement dans les fonctions achats et supply chain

Les fonctions achats et supply chain prennent une place...
Baromètre annuel Fed Supply : la proportion de créations de postes en CDI en hausse en 2020.
Votre marché de l'emploi

Baromètre annuel Fed Supply : la proportion de créations de postes en CDI en hausse en 2020.

Notre baromètre annuel des motifs d'embauche figure déjà dans les...
Nos clients s'expriment - Recruter malgré la crise, avec Claire Kleitz
Votre marché de l'emploi

Nos clients s'expriment - Recruter malgré la crise, avec Claire Kleitz

Claire Kleitz, Directrice Administrative et Financière chez Cenpa,...