Fed Supply dans Transport Info - "Jusqu'ici tout va bien"

Posté par FedSupply dans Votre marché de l'emploi
Le 04/12/2020

"Si des entreprises sont toujours pénalisées par le confinement et la crise sanitaire, de nombreux transporteurs continuent à recruter. A long terme, tous les acteurs s’accordent sur le fait que le TRM restera un gros pourvoyeur d’emplois." Leslie Parmentier, manager chez Fed Supply, livre son éclairage d'experte du recrutement dans cet article de Transport Info publié en décembre 2020. 

En démarrant ce dossier sur l’emploi dans le transport en plein reconfinement, nous nous attendions à ce que le TRM ait clairement mis le pied sur le frein de l’embauche. Mais le secteur semble faire preuve de résilience. Non seulement il continue à former en nombre, mais beaucoup de transporteurs persistent à recruter.

Toutes les entreprises ne sont pas impactées de la même manière par la crise. Si certaines d’entre elles, travaillant pour la restauration, les livraisons de commerce de proximité, souffrent de ce reconfinement,d’autres bénéficient parfois d’un surcroît de travail et ont toujours besoin de main d’oeuvre. C’est le cas des transporteurs réalisant de la livraison aux particuliers. Dopé par le e-commerce, OC Logistique annonce ainsi avoir recruté 150 personnes en moins d’un an, doublant quasiment ses effectifs, désormais de plus de 270 salariés.

Souvenons-nous pourtant qu’en mars dernier, la profession avait mis 59% de ses camions à l’arrêt et une proportion quasi identique de conducteurs en congé ou au chômage partiel. En octobre, 56% des transporteurs
envisageaient une baisse de leur activité dans les prochains mois (enquête FNTR). Pourtant, au 3e trimestre, le baromètre de Fed Supply, société spécialisée dans le recrutement des métiers de la supply chain, faisait état d’une hausse des emplois dans ce secteur, d’une augmentation du recours à l’intérim, mais aussi de créations de postes. « Les jobs placés servaient pour moitié à remplacer du personnel absent, 25 % pour répondre à de la croissance d’activité et autant pour des créations de poste. On recommençait à créer des emplois, alors qu’au cours du deuxième trimestre, on en avait supprimé », rappelle Leslie Parmentier, manager chez Fed Supply, qui s’attend à la même tendance pour le quatrième trimestre. « Malgré la conjoncture, il ne devrait pas y avoir de recul des emplois dans ce secteur. Les entreprises continuent d’embaucher. » Elle assure même que, malgré la crise, les salaires proposés ne sont pas orientés à la baisse, mais remarque qu’en raison de la situation sanitaire les process de recrutement sont plus longs et ont dû s’adapter avec des premiers entretiens à distance.

UN DES SECTEURS LES MOINS IMPACTÉS PAR LA CRISE

 (...) Pour lire l'article dans son intégralité, cliquez ici.